Faits et méfaits : du sang, du sexe et de l'argent.

On nous a parfois reproché de faire dans cette rubrique la part belle aux faits divers sordides. Il s'agit là d'une volonté délibérée, non par goût du sensationnel, mais parce que ces faits expliquent mieux, à eux seuls, la transformation du pays que de multiples statistiques. Bien sûr, il s'agit des aspects les plus noirs de la société et l'actualité ne se résume pas à cela, Cependant après avoir été abreuvé longtemps d'information « officielle » où il n'était question que de progrès réalisés dans tous les domaines, si ce n'est d'avenir radieux il nous revient, à l'instar de la presse vietnamienne, (dans laquelle nous puisons nos sources) de donner une vison plus réaliste de l'actualité.

Dominique Foulon

 

Editorial

Un édito est toujours une gageure. Pourquoi ne pas laisser place à un écrivain ? Trouvées dans Trois Orients, Récits de voyages (1), voici quelques lignes de Claudio Magris, Triestin accoutumé aux incertitudes des frontières :

« L'eau, dans la baie d'Along, est couleur de jade, dense sans être trouble, d'une tiédeur tropicale ; une dernière gorgée d'été, un été qu'on ne ressent pas comme une saison passagère, mais plutôt comme une façon d'être, un état. Des îles enchanteresses et des rochers sertissent le vaste golfe ; la barque effleure des grottes mouvantes et friables, boueuses. Plus que le Vietnam d'aujourd'hui, ce paysage suggère l'atmosphère des romans de Graham Greene ou de Marguerite Duras. Qui dit tropiques dit plongée dans les strates profondes du réel, dans un limon vital, doux et faisandé comme l'odeur du durian, que les guides recommandent de ne pas apporter dans sa chambre et que déjà le pauvre Emilio Salgari (2), qui n'avait probablement jamais eu l'occasion d'en goûter, qualifiait d'âcre pour les palais européens. On peut trouver jusqu'aux saveurs, aux odeurs, aux détails les plus sensuels sur le papier, en restant chez soi, en voyageant, comme Salgari, uniquement dans une bibliothèque. »

Par la grâce du voyageur, l'expérience friande d'un exotisme primitif se mêle à l'effet rémanent des lectures évanouies. Entre jouissance du réel et plaisir du livre, un vertige. Que dire de plus pour exprimer l'idéal des Carnets ? Ne vivent-ils pas de cet entre-deux irrémédiable qui partage les cultures ?

                    
Philippe Dumont

 

 

Carnets du Viêt nam n°12

 

Sommaire

p 2 :
Courrier d'un lecteur

p 3 : Editorial

 

p 4 : INFOS & ACTUALITÉ

  • Amants kidnappeurs !
  • Les épigones de Nam Cam.
  • Tricherie « high tech »
  • Bombe artisanale pour un amour déçu
  • Quatre policiers condamnés pour avoir battu un homme à mort
  • Gary Glitter condamné en appel
  • La police cambodgienne libère dix Vietnamiennes
  • Témoignages de femmes vendues
  • Epidémies : l'inquiétude
  • Population
  • Les hôtels autorisés à mettre des préservatifs dans les chambres
    par Dominique Foulon

p 7 : Sainte Foy-lès-Lyon, une pagode à reconstruire »
par Jean-Françoix Lixon

p : 9 Une rizière dans le Bourbonnais !
par Dominique Foulon
Le réchauffement de la planète aurait-il produit de tels effets que Moulins soit en passe de devenir une nouvelle capitale rizicole ? De nouveaux OGM permettraient-ils de faire pousser du riz dans des régions tempérées ? Rien de tout cela mais c'est la manière dont Noyant d'Allier a voulu marquer le cinquantième anniversaire de l'arrivée des rapatriés d'Indochine : faire le pari de créer de toute pièce des rizières en plein champs.

p : 10 Sainte-Livrade : l'émotion cinquante ans après
par Pierre Brocheux
Sainte-Livrade fut avec Noyant-d'Allier un des centres de regroupements des rapatriés d'Indochine arrivés en 1956. D'avril à septembre s'est tenue l'exposition «De Saigon à Sainte-Livrade-sur-Lot l'arrivée des français d'Indochine 1956-2006».
Nous reproduisons ici le compte-rendu de Pierre Brocheux qui participait au colloque organisé à cette occasion.

p : 11 à 12 Le Viêt Nam bientôt membre de l'OMC Pourquoi ?
par Philippe Delalande

Le Viêt Nam devrait devenir membre de l'Organisation Mondiale du Commerce cette année. Mais, quelle est cette organisation et quel intérêt a le Viêt Nam d'y adhérer ? éléments de réponse avec Philippe Delalande.

p : 13 à 14 La mondialisation économique,
c'est quelque chose de fanta ... stique !

par Joël Luguern

p : 15 à 16 Perpignan, Visa pour l'Image
Ce que le photojournalisme doit au Vietnam.

par Jean-françois Lixon
Perpignan sait ce qu'elle doit au Vietnam. 33 ans après l'arrêt des hostilités autour du 17e parallèle, Visa pour l'Image, la grande messe annuelle du photojournalisme ne serait pas ce qu'elle est, ne serait peut-être même pas du tout sans le conflit américano-vietnamien..

p : 17 à 18 « La perle Ca trù »
Un patrimoine musical à préserver

par Aliénor Anisel
Après le Nha Nhac (musique de Cour de Huê), les gongs du Tây Nguyên et les Quan ho (chants alternés), c'est au tour du Ca trù, tradition musicale originaire du Nord du Viêt Nam, de venir frapper à la porte de l'UNESCO.

p : 19 à 23 Une perle précieuse
sur la pointe des pieds

par Bruno Brioni

Au Viêt Nam l'opéra propose un subtil mélange entre le ballet classique et la danse traditionnelle. Comment une jeune danseuse étoile de l'opéra d'Hô Chi Minh-Ville, figure de proue dans sa discipline, vit-elle sa passion dans un pays qui s'ouvre de plus en plus au monde extérieur ?.

p : 24à 25 Le coin du fantôme
Carte blanche au dessinateur
Gérald Gorridge

p : 26 Poésie
Présenté par Philippe Dumont

p : 27 à 30 Renaissance d'une uvre monumentale
par Nicolas Barriquand
La grande toile que Victor Tardieu avait peinte pour l'amphithéâtre de l'Université indochinoise.
Le dévoilement en mai dernier de la grande toile que Victor Tardieu a peinte il y près d'un siècle pour l'Université indochinoise (1) a constitué un événement important de la vie culturelle et bénéficié d'une couverture médiatique sans précédent. Nous tenterons d'étudier ici les facteurs qui justifient cet intérêt.

p 31 à 32 : Hoàng Cam
par Patrick Autréaux
Il est des rencontres qui marque. Patrick Autréaux nous livre les siennes avec Hoàng Câm un poète censuré à l'époque coloniale puis mis à l'index après «l'affaire de la revue Les belles lettres»

p : 33 à35 Nguyên Ngoc Tu et sa nouvelle
« Des champs à l'infini »

par TYrân Thi Hào
Publiée en septembre 2005 dans la revue La Littérature et les Arts, la nouvelle « Des champs à l'infini » a été choisie comme une des dix meilleures nouvelles de cette revue pour l'année. Objet d'un vif débat depuis sa parution, elle a soulevé une vague de réactions dans l'opinion publique.

p : 36 à 41 Hanoi, 1925
Au beau temps du stylographe
par Philippe Dumont

Le hasard éditorial fait se rencontrer deux histoires d'amour. L'une, Un cur pur écrite par Hoàng Ngoc Phác avait paru à Hanoi en 1925. L'autre, La Petite Sur de mademoiselle Neige d'Eugène Pujarniscle avait été publiée en feuilleton dans Extrême-Asie à partir du mois de décembre de la même année.

 

p : 42à 46 Livres

Saveurs d'Orient Vietnam
recettes proposées par Nguyen Thanh Diep
Guy Saint-Jean éditeur, 2005

 

L'Art du Champapar
J
ean-François Hubert
Parkstone Press, 2005
&
Trésors d'art du Vietnam, La sculpture du Champa Ve-XVe siècles
catalogue sous la direction de Pierre Baptiste et Thierry Zéphir
Guimet / Réunion des Musées nationaux, 2005

 

De l'Indochine au Vietnam
par Jean-Pierre Le Marc
Alan Sutton (Saint-Cyr-sur-Loire), 2006

 

Vietnam, un drago Ping from Vietnam, Stiker Paper Doll
conçu par Yuko Green
Dover Publications (Mineola, N.Y.), 2002

 

Truong Chi et My Nuong
conte vietnamien raconté par Vo Quang Di et Nguyên-Nga,
illustré par Sylvie Faur
édition bilingue

Sourires de Saïgon
(Ho Chi Minh Ville)
photograhies de Régis Arrighi*
Ajaccio, 2006

Histoire des Tây Son
par Maurice Durand,
édition de Philippe Papin,
introduction (en anglais) par George Dutton
Les Indes savantes, 2006

L'Aimée de la rivière noire,
chant-légende du peuple hmong
traduit par Mireille Gansel,
illustré par Lebadang

« Nous avons mangé la forêt »,
Georges Condominas au Vietnam

catalogue d'exposition du musée du quai Branly
sous la direction de Christine Hemmet,
avec Yves Goudineau et Jérémy James

Vietnam
guide touristique par un collectif [Helen West & Scott Rutherford, dir.]
traduction-adaptation de l'anglais
Gallimard, « Bibliothèque du voyageur », 2006

L'Illusion coloniale
par Éric Deroo, avec la collaboration de Sandrine Lemaire
Tallandier, 2006

Un Vietnamien bien tranquille
par Jean-Claude Pomonti
Éditions des Équateurs, 2006

Les fantômes de Hanoï
bande dessinée - album de Gérald Gorridge
Casterman, 2006

 

 
I page précedente I