Editorial:

?Le temps s’en va, le temps s’en va Madame.
Las ! Le temps non, mais nous nous en allons...

J’aurais pu recourir à Einstein – celui qui tire la langue et qui manque de respect au vieux Temps emplumé de nos mythologies avec sa relativité (dans un wagon, la mouche qui vole vers l’avant du train va-t-elle plus vite que lui ?). Je lui préfère ces vers de Ronsard pour suggérer notre embarras : nos Carnets du Viêt Nam ne vont pas au rythme de leurs lecteurs, il leur faut quatre mois pour un trimestriel !

Quand on nous dit T?t, nous entendons printemps, mais nous comprenons équinoxe et nous voici décalés entre calendrier luni-solaire et calendrier grégorien. L’actualité s’enfuit et quand nous pensions marquer le moment où le Rat du calendrier chasse le Cochon, nous voici comme Malbrought à Pâques ou à la Trinité…

Dans le même temps – si j’ose dire –, nous sommes toujours soumis financièrement à la loi du sablier : à peine avons-nous rempli une des ampoules qu’il faut retourner l’appareil pour que l’autre ampoule se remplisse insensiblement, lentement, péniblement des fonds nécessaires à l’impression du numéro à venir.

Cornegidouille ! dure loi que cette pompe à phynances !... Aussi insistons-nous sur le besoin que nous avons de vos abonnements et en appelons à votre fidélité. Donc, lisez-nous cependant qu’existons.

Sur une équipe rédactionnelle réduite à l’amitié de quelques-uns, les choses de la vie pèsent plus que sur une structure impersonnelle. Chacun se démène, certains n’ont plus le temps, les petites filles grandissent… Mais la revue existe.

Car, tandis qu’ils peinent à être couvés, nos Carnets ont pris leur envol, voient leur notoriété s’accroître et sont reconnus comme une revue – puis-je dire la revue ? – essentielle dans son domaine. Les retours sur investissements sont inconnus, mais notre approche du Viêt Nam est largement reconnue comme étant de qualité. Alors, nous y croyons.

Pour en revenir à Ronsard, le poète s’émouvait de lire le verbe aimer dans le nom de Marie. Peut-être serons-nous dopés en trouvant à peu près vitamine dans Viêt Nam…

Philippe Dumont

 

Carnets du Viêt nam n°18

Sommaire

p 2 : Forum

p 3 : Editorial

p 4 : Infos Actualités
par Dominique Foulon , Philippe Dumont, Dang Tiên

Vers la disparition des vendeuses des rues ?
Travailleurs à l'étranger : exploitation sans frontière
Troisième enfant : forte hausse des naissances
Changements climatiques
Lê Dat (1929-2008)
Philip Jones Griffiths
Une tortue géante disparue redécouverte à Hanoi

p 7 : Une inflation dangeureuse
par Philippe Delalande

L?’accélération de la hausse des prix depuis le début de l’année laisse prévoir une inflation de 17 % sur l’année 2008. C’est beaucoup plus dangereux pour le pouvoir vietnamien que les manifestations éparses de dissidents politiques. La hausse des prix frappe tous les citoyens mais d’abord les plus pauvres. Comment en est-on arrivé là ?

p 8 : ?La musicothérapie.
Quynh Hanh et les maladies mentales
par le Dr Nguyên

?Doctorante en ethnomusicologie, T??ng Thi Quynh H?nh a développé d’intéressantes expériences dans l’approche des
maladies mentales. Elle en fit l’exposé à la fin de l’année dernière à la faculté de médecine, université Paris-Descartes.
Le Dr Nguyên assistait à cette conférence.

p 9 : ?Opération tigre
par Buu Dinh

?Depuis quelques semaines, Pingo, le tigre indochinois pensionnaire du Jardin, ne mange plus. Il a mal aux dents. Sa santé se détériore. Avec le total consentement de ses deux vice-directeurs (le Dr vétérinaire Phan Viet Lâm, et l’ingénieur Nguyen Kim Loan) la directrice du Jardin, Madame Nguyen Thi Hien Luong et son équipe vétérinaire frappent a la porte de la Faculte d’Odonto-Stomatologie de l'Université des Sciences Médicales de Hô Chi Minh-Ville....

 

p 12 : Arts en effervescence
par Chanh Mouniama

D?e mon dernier séjour à Hanoi, je retiens la vibrante activité des milieux culturels et artistiques. Dans ce bouillonnement complexe et bigarré, deux pôles et un moment constituent mes repères...

p 13 : Ttrân Luu Hâu, un profil
par Duong Tuong

B?ah! Peindre, pour moi à présent, c’est juste pour détourner ma vieillesse, » me dit Tr?n L?u H?u lors du vernissage de sa récente exposition à l’occasion de son quatre-vingtième anniversaire.

p15 : Père, fille & poésie
par Duong Tuong

Négociant de Haarlem, Jan George Mulder a laissé plus d’un millier de photographies stéréoscopiques datant de son séjour
dans l’Indochine coloniale française. John Kleinen, historien et anthropologue néerlandais s’est plongé dans cette collection
unique pour en faire dire plus à ces images et à l’homme qui se cache derrière

p 17 :?En mémoire de Diêm Phung Thi
par Nguyên Xuan Hung

C?hi Cuc » pour les intimes, de son vrai nom Phùng-thi-Cuc, nous a quitté en janvier 2002, à l’âge de 82 ans, à son domicile de Huê, Centre Viêt Nam. Dix ans auparavant, après une longue carrière en France, où elle s’était fait connaître comme artiste-sculpteur, « Chi Cuc » était revenue dans sa ville natale, y fonder un musée, créer une école d’art.

 

p19 ?Le destin de la révolution
vietnamienne en questions
par François Guillemot

L?’historiographie officielle vietnamienne persiste à ignorer un certain nombre d’acteurs politiques du XXe siècle ou à leur dénigrer tout rôle historique (qu’il soit bénéfique ou non) dans le processus révolutionnaire.

p 23 : ?“Le bon vieux temps de l’Indochine” sur papier glacé
par Alain Ruscio

D?e retour de l’esprit colonial, souvent dénoncé (1), prend des formes diverses. Il y a le registre vengeur, illustré par les nostalgiques de Dien Bien ou les anciens de l’OAS. Il y a le registre raisonnable des politiques, relayés par des intellectuels médiatisés, dénonçant une repentance … que nul ne demande. Il y a, plus sournois, le registre anti-tiers-mondiste (« Voyez ce qu’ils sont devenus depuis que nous sommes partis »).

.

p 24 : ?Le Coin du Fantôme
Carnets de Huê (extraits)
par Gérald Gorridge

p28 : ?Histoire du cinéma vietnamien
par Alain Guillemin

?Cette note introductive a pour but de sensibiliser les lecteurs des Carnet du Viêt Nam au cinéma vietnamien, vu non seulement comme art, mais aussi comme source pour l’étude de la société vietnamienne. Je voudrais ici remercier Olivier Grégoire. Son étude, Un regard sur le cinéma vietnamien. La dernière décennie (Institut des Arts cinématographiques et de Conservation des Films du Viêt Nam, Ambassade de France en République du Viêt Nam, mai 1997), qui, malheureusement, n’a été publiée que sous forme dactylographiée, a été ma source essentielle pour la période antérieure à 2000. J’ai également une dette envers mon ami Nguyên Ngoc Giao, connaisseur érudit du cinéma vietnamien, qui a accepté de relire mon texte, et qui pourra en signaler les failles et en rectifier les erreurs.

p 32 : ?Pierre Foulon,
Printemps et Automne, Hanoi 1940
par Janine Gillon 

L?e livre devait être magnifique… « Quinze exemplaires sur papier annamite à la forme, fabriqué au village du Papier près de Hanoi […] Trente-cinq exemplaires sur papier Bouffant des Papeteries de l’Indochine […] Deux cents exemplaires sur papier Bouffant des Papeteries de l’Indochine, numérotés de 1 à 200… »
Je dis « devait être », car ce que j’ai entre les mains, n’est que la reproduction photocopiée d’un exemplaire portant le numéro 102, signé par l’auteur, Pierre Foulon 

p 35 : ?Pèlerinage spirituel,
Bouddhisme etŒcuménisme
par Hà Vinh Phuong

?Le quinzième jour du quatrième mois du cycle lunaire – en sankrit le Wezak – marque la plus grande fête du bouddhisme. On commémore, à cette échéance depuis la nuit des temps, un triple avènement historique : la naissance en 556 av. J.-C. du Bouddha (l’Éveillé), vénéré en tant que Cakya Mouni Siddharta (Celui qui accomplit), Gautama (son patronyme), puis son Éveil ou Illumination spirituelle, enfin son départ de ce monde en 476 av. J.-C.

 

p 37 : ?Littératures des origines,
origines de la littérature
par Lê Thành Khôi

?Le professeur Lê Thành Khôi a bien voulu nous confier ces « bonnes feuilles » de son Histoire et anthologie de la littérature
vietnamienne des origines à nos jours à paraître aux éditions des Indes savantes. Nous avons pris le parti de sacrifier la partie anthologique pour aller aussi loin que possible dans les premières littératures vi?t : mythes, légendes, contes et fables…

p 41 : Livres
par Janine Gillon, Duong Tuong,
Dominique Foulon et Philippe Dumon
t

?Le cinéma vietnamien / Vietnamese Cinema
collectif, (Philippe Dumont et Kirstie Gormley, dir.)
(édition bilingue français-anglais)
Asiexpo Éditions,
« Asian Connection », Lyon, 2007 21 €

?Vietnam, dragon en puissance
Facteurs politiques, économiques, sociaux

essai de Philippe Delalande
L’Harmattan, 2007 21 €

?Tramp (tome 9 )La sale guerre
bande dessinée, scénario de Jean-Charles Kraehn, dessins de Patrick Jusseaume
Dargaud, 2007 13 €

?Abécédaire, Ch? cái
conception Lan H?nh ??, illustrations Mai Hoa Nguy?n
Reflet du Vietnam, (Montreuil), 2008 11 €
Je compte, Em ??m
conception Lan H?nh ??, illustrations Thành Phong Nguy?n
Reflet du Vietnam, (Montreuil), 2008 8,5 €

?La Règle du changement
récit de Claudine Galea, photographies de l’auteure
L’Amourier (06 Coaraze), 2007 12 €

?Devinettes et caramboles
comptine de Trân Dang Khoa traduite par Nguyen Duc Hien
images de Vanessa Hié,
Rue du monde, « Petits géants du monde », 2008 6 €

?Mon oncle Hoat et autres nouvelles
de Nguyên Huy Thiêp
traduites par Sean James Rose et alii
L’Aube, 2008 11,80 €

?Des poètes de ma terre lointaine
poésie vietnamienne
présentée et traduite
par ?ông Phong
Publibook, 2008, 23,60 €
(11, 79 € en version pdf)


?Le chant de l’Apsara
roman historique
de Ngoc-Thu Flament
Éditions du Rocher, 2008 17,90 €

?Le Camp?,
Géographie - Population - Histoire

par Pierre-Bernard Lafont
Les Indes savantes, 2007 21 €

?Souvenirs d’un colonel vietminh 1945-2005
par Dang Van Viet
Indo-Editions 2006 25 €

?Saigon
récit d’Albert Morice
présenté par Michel Morice
Magellan & Cie / GEO, « Heureux qui comme… », 2007 6 €
Hanoi
récit de Paul Bourde
présenté par Julie de la Patellière
Magellan & Cie / GEO, « Heureux qui comme… », 2007 6 €

I page précedente I