vietnam

Editorial:

Rien ne m’agace, ni ne m’intrigue, comme les incohérences éditoriales. Je trouve exaspérant, mais stimulant, de voir vendue sur le Net une carte postale imprimée par Victor Fievet à Hanoi et intitulée Cochinchine : Femmes Saïgonnaises et le même cliché être publié de nos jours avec la mention : Prostituées, Saigon, 1898 (1). À quelle incohérence, à quelle tendance, tient un tel glissement sémantique ? Curieux et suspicieux, j’ai examiné quelques cartes postales.

C’est dans le même esprit que je m’étais appliqué à lire quelques documents pas folichons mais dont le témoignage « objectif » révèle que la doxa sur les bienfaits du colonialisme peut être reconsidérée. Le résultat de ma lecture était en réserve de publication – une sorte de roue de secours. Un projet d’article n’a pas tenu et ça fait deux papiers pour moi !

Il est temps que je m’arrête et rejoue collectif.

Nos Carnets du Viêt Nam souffrent et peinent en même temps qu’ils s’inscrivent tout juste dans la durée. Est-ce, comme le syndrome de Werner, un vieillissement prématuré ? Le moral est parfois incertain, l’esprit lunatique.

Financièrement, les Carnets auxquels nous travaillons bénévolement sont un peu notre danseuse, une funambule balançant sur son fil, tantôt vacillante, tantôt ramenée à l’équilibre en prenant le vent dans son ombrelle. Par envie, par folie, nous avons pris le risque d’éditer Rivière des Parfums de Gérald Gorridge. Faites-le savoir, offrez l’album, achetez-le nous – sauf exception, il n’est pas distribué en librairie – pour que nous rentrions dans nos frais.

En attendant, il faut revenir aux comptes de la ménagère (2). L’augmentation des frais d’envoi et d’impression nous imposent d’augmenter le prix de vente de la revue qui passera à 7 € à compter du numéro 22, soit 28 € l’abonnement annuel (les abonnements en cours ne seront pas touchés).

Pour l’avenir, sans doute à la rentrée, nous avons le projet d’éditer hors abonnement un numéro spécial de 24 pages uniquement réservé à l’œuvre « indochinoise » du peintre Jean Bouchaud réalisée dans les années 1924-1925.

Nous souhaitons avoir encore de beaux jours à partager avec vous.

Philippe Dumont

 

Carnets du Viêt nam n°21

Sommaire

p 2 : Forum

p 3 : Editorial

p 4 : Infos Actualités
par Dominique Foulon et Nguyên Cuc

- Rapport de la banque Mondiale
- Pour contrer la crise : stimuler la demande
- Les migrants, premières victimes de la crise.
- La construction d’un hôtel stoppée à Hanoi
- Une bombe rouge
- Cachez ce sein… Une exposition interdite
- Miss Printemps 2009
- Don Duong coupable de chantage
- En bref

vietnam
Duong Tuong officier des Arts et des Lettres

par Châu Diên
« Le soir du 16 janvier 2009, D??ng T??ng s’apprête à se rendre à l’Ambassade de la République française à Hanoi où va avoir lieu la remise du grade d’Officier de l’Ordre des Arts et Lettres dont il est le récipiendaire..»


pcv
Bref survol historique  du Parti Communiste Vietnamien
par Dominique Foulon
?L’histoire du PCV reste à écrire : tant que l’ensemble des archives vietnamiennes ne seront pas ouvertes aux historiens, des zones d’ombre subsisteront et bien des interrogations resteront sans réponse. Une chronologie partielle permet néanmoins de retracer les grandes lignes de son histoire au sein du mouvement communiste international et du turbulent XXe siècle.
pcv

L’avenir du régime de parti unique
         par Philippe Delalande
?Depuis 1990, le Viêt Nam a été épargné par les crises politiques et les coups d’État qui ont ébranlé ou fait tomber bien des régimes des pays du Sud-Est asiatique. Son régime est le plus stable du Sud-Est asiatique mais stabilité n’est pas solidité définitive. Le régime de parti unique communiste pourrait brutalement s’effondrer ou se déliter sous la pression de facteurs externes ou de faiblesses intrinsèques.

ONS
Retraites avec un R comme Réquisition

         par Joël Luguern

?C’est en 1988, en tapant à la machine le mémoire de maîtrise d’histoire de ma fille Liêm-Khê, que m’est revenu en tête ce que mes parents me racontaient, enfant, sur ces Vietnamiens présents en Dordogne pendant la guerre..

Un poème de Nguyên Binh
         par Vu Ngoc Quynh

vietnam
De Tam Duong à Lai Chau

         par Christian Vérot

J?anvier 1992. La carcasse poussive d’un autocar fabriqué en Allemagne de l’Est m’a déposé au bord de la piste reliant Lao Cai à Son La à travers les montagnes du nord ouest.

vietnam?
Mai 2008. Camions et autobus japonais ou coréens se succèdent sur la route goudronnée qui relie Lao Cai à Son La. Je viens de fuir Sapa, ployant sous ses soixante-dix hôtels et ses hordes de vacanciers.


p24 :
Le Coin du Fantôme
Rivière des Parfums

par Gérald Gorridge

?Mieux qu’un carnet de voyage, l’album de Gérald Gorridge Rivière des Parfums  ouvre les portes de Huê en vous invitant à une flânerie attentive au long de la fameuse rivière.
Má Xo Hà N?i, notre “grappilleur d’instantanés” de la capitale sait aussi se planquer ailleurs...
Découvrez avec lui la vie d’aujourd’hui dans la cité des fastes disparus..


Carnet de voyage : Croyances populaires
         par Nguyên Du

?Des cartes anciennes d’Indochine, les unes personnelles ou appartenant à des amis, quelques-unes reproduites ici ou là, d’autres entraperçues sur Internet et voici de quoi s’interroger sur l’image que le colonialisme français a donné de la femme quand il est question de représenter dans leur réalité et leur diversité les Vietnamiennes dans les premières années du XXe siècle

La Vietnamienne dans la carte postale  1ère partie
         par Philippe Dumont

Semaine du 16 au 20 mars 2009, mairie du 6e arrondissement, Lyon.

« Nous avons construit des écoles... »
         par Philippe Dumont
« Alors de quoi vous plaindriez-vous ? reprit M. Dorval. Les Français vous ont apporté la paix, vos enfants reçoivent une éducation soignée ; tous les ans, nous faisons venir de la mère patrie de jeunes professeurs pour cultiver votre intelligence »…

Un chêne que l’on abat prématurément
         par Hà Vinh Phuong

Le récit qui suit, qui porte sur une infime portion de l’Histoire contemporaine de mon pays datant de soixante ans l’an prochain, s’efforcera de naviguer entre ces limites-là. Surtout, s’agissant d’une tragédie de famille dont il ne me fut donné que d’être à retardement, et non point en témoin direct, tenu avisé par des miens les plus proches après que fût survenu le tragique évènement rappelé ci-après en devoir de mémoire.

Note de lecture :
         L’une chante l’autre pas

  par Janine Gillon

A un mois d’intervalle à peine, deux romans traduits du vietnamien sont proposés aux lecteurs français. Deux romans, deux auteurs, deux femmes. Des auteures, comme on dit aujourd’hui.

Livres
par Philippe Dumont

Homme jaune et Femme blanche
roman de Christiane Fournier,
réédition présentée par Marie-Paule Ha

Présence au cœur,
Une introduction à la psychologie bouddhiste
selon le Soutra de la Compréhension Parfaite

étude par Ha Vinh Tho

Viêt-Nam, Quatrième génération
souvenirs de Joséphine Lê Quan Thoi

Le palais du Mandarin variations culinaires
de Thanh-Van Tran-Nhut

Le Rivage, Une épopée indochinoise
album photographique de Tiane Doan na Champassak
préface de Jean Lacouture

Félix Dioque (1880-1948), Un colonial
biographie par Georges Dioque

Hanoi
guide par Sara Hendrichs et Paul McCann
traduit par Virginie Bordeaux

I page précedente I