cdvn

Editorial:

Rien ne m’agace, ni ne m’intrigue, comme les incohérences éditoriales. Je trouve exaspérant, mais stimulant, de voir vendue sur le Net une carte postale imprimée par Victor Fievet à Hanoi et intitulée Cochinchine : Femmes Saïgonnaises et le même cliché être publié de nos jours avec la mention : Prostituées, Saigon, 1898 (1). À quelle incohérence, à quelle tendance, tient un tel glissement sémantique ? Curieux et suspicieux, j’ai examiné quelques cartes postales.

C’est dans le même esprit que je m’étais appliqué à lire quelques documents pas folichons mais dont le témoignage « objectif » révèle que la doxa sur les bienfaits du colonialisme peut être reconsidérée. Le résultat de ma lecture était en réserve de publication – une sorte de roue de secours. Un projet d’article n’a pas tenu et ça fait deux papiers pour moi !

Il est temps que je m’arrête et rejoue collectif.

Nos Carnets du Viêt Nam souffrent et peinent en même temps qu’ils s’inscrivent tout juste dans la durée. Est-ce, comme le syndrome de Werner, un vieillissement prématuré ? Le moral est parfois incertain, l’esprit lunatique.

Financièrement, les Carnets auxquels nous travaillons bénévolement sont un peu notre danseuse, une funambule balançant sur son fil, tantôt vacillante, tantôt ramenée à l’équilibre en prenant le vent dans son ombrelle. Par envie, par folie, nous avons pris le risque d’éditer Rivière des Parfums de Gérald Gorridge. Faites-le savoir, offrez l’album, achetez-le nous – sauf exception, il n’est pas distribué en librairie – pour que nous rentrions dans nos frais.

En attendant, il faut revenir aux comptes de la ménagère (2). L’augmentation des frais d’envoi et d’impression nous imposent d’augmenter le prix de vente de la revue qui passera à 7 € à compter du numéro 22, soit 28 € l’abonnement annuel (les abonnements en cours ne seront pas touchés).

Pour l’avenir, sans doute à la rentrée, nous avons le projet d’éditer hors abonnement un numéro spécial de 24 pages uniquement réservé à l’œuvre « indochinoise » du peintre Jean Bouchaud réalisée dans les années 1924-1925.

Nous souhaitons avoir encore de beaux jours à partager avec vous.

Philippe Dumont

 

Carnets du Viêt nam n°21

Sommaire

p 2 : Forum

p 3 : Editorial

p 4 : Infos Actualités
par Dominique Foulon et Nguyên Cuc

trotskyste vietnamien
?Brève histoire du Groupe trotskyste vietnamien en France
par Dominique Foulon
?Nous avions consacré dans notre précédent numéro un article à Hoang Khoa Khoi dirigeant
trotskyste vietnamien en France. Nous revenons plus longuement sur l’histoire méconnue de ce groupe.
Aujourd’hui, on ne fusille plus les prétendus « hitléro-trotskystes », on reconnaît même une certaine pertinence à certaines de leurs analyses, il est temps d’avoir un regard objectif sur leur histoire.


linh tho
Souvenir d'un Linh Tho (ouvrier vietnamien en France)
par N H T
?Nos lecteurs ont déjà pu lire plusieurs articles sur les ONS (1). Nous vous présentons aujourd’hui le témoignage de NHT, recruté de sa province de Hà T?nh à l’âge de 20 ans comme ONS par le gouvernement français en 1939 suivant le plan Mandel, du nom du ministre des Colonies de l’époque. Il est l’un des rares anciens Lính Th? qui restent encore en vie. Il relate ici ses souvenirs dans diverses régions de France, de 1939 à 1948.
vietnam

Des espaces publics pour Thu Thiêm
        
Rencontre avec Olivier Souquet Architecte

Hô Chi Minh-Ville se transforme. Depuis une dizaine d’années, les terrains qui, par-delà la courbe de la rivière Sài Gòn, font face à la « vieille » ville sont promis à un avenir ambitieux. Un cabinet d’architectes de Boston s’est vu confier la conception d’un vaste ensemble architectural de tours de bureaux et de commerces de luxe. L’agence parisienne DeSo – Defrain Souquet, architectes – et Christine Dalnoky, paysagiste, ont remporté l’an dernier le concours international destiné à l’aménagement des espaces publics centraux, des quais et des passerelles sur la rivière, organisé par l’organisme de tutelle qui gère le devenir de ce futur quartier de prestige.

vietnam
Viêt nam le beau pays de Thiery Beyne

         par Joël Luguern

?Le Viêt Nam, c’est le pays de sa femme, le pays de sa belle-famille. Le Viêt Nam, c’est le beau-pays de Thiery Beyne. Celui qu’il a choisi et traversé de si nombreuses fois depuis plus de dix ans. Celui qui l’a choisi et lui a donné tant. Des émotions, des rencontres, de l’amour.

congai

Un érotisme sans  équivoque
         par Philippe Dumont
Les Vietnamiennes vues par les cartes postales des premières années du XXe siècle (deuxième partie)
Nous avons vu de jeunes « Saïgonnaises » moins avilies par l’image qu’elles donnaient d’elles-mêmes que par une légende dénigrante qui leur attribue une fonction sociale présumée scabreuse. On est moins hypocrite à Hanoi et dans ses alentours où c’est en dénudant l’« Annamite » qu’on la fait progressivement tomber dans une complaisance de fille publique
.


?Mémoires d’un cinéaste (1)
Mes parents

         par
Dang Nhat Minh
Traduction et adaptation
Vu Ngoc Quynh et Alain Guillemin
?Le récit que ??ng Nh?t Minh consacre à ses parents débute dans les années 1936, à une époque où l’Indochine française semble calme. L’épisode sanglant de Yên Bây est passé et les principaux leaders du Vi?t Nam Qu?c Dan ??ng ont été arrêtés ou exécutés, alors que les représentants des différents courants de la mouvance communiste vont se rencontrer à Hong Kong, autour de Nguy?n Ái Qu?c pour fonder le Parti Communiste Indochinois.
À peine mariés, les parents de ??ng Nh?t Minh doivent se résoudre à se séparer car le docteur ??ng V?n Ng? quitte la Faculté de médecine de Hà N?i pour poursuivre de longues études à Tokyo. Les événements qui ne tardent pas à se précipiter au Viêt Nam, hâtent le retour au pays du docteur ??ng V?n Ng?. Il fait le choix délibéré de rejoindre la zone de résistance du Viêt Bac où se sont installés H? Chí Minh, et ses compagnons pour organiser la lutte contre le colonialisme français. Désormais les membres de la famille ??ng mèneront une vie mouvementée, dans la tourmente de la guerre.
V? Ng?c Qu?nh

?


?Le Sud de Hô Biêu Chánh
(1885-1958)
?Aperçus d’un e ?géographie romanesque

Présentation et traduction
de Tri?nh Van Thao


Em Di
poème de ?Xuân Diê?u

 

 

Livres
par janine Gillon Philippe Dumont

 

I page précedente I