vietnam

Editorial:

La bobine à Bobillot


Un temps, j’ai cru que nous pourrions sortir le 1er avril. C’eût été une bonne farce, nous aurions mis un poisson en couverture. Las ! – ou, comme disait Chéri-Bibi, « Fatalitas ! » – les pesanteurs sont revenues et nous revoilà à la peine. La carpe n’est pas près de se transformer en dragon…

Et pourtant ! Pourtant, sept ans déjà que nous avons sorti le premier numéro des Carnets. Sept ans, l’âge de raison dit-on : nous voilà grands garçons. L’équilibre que nous avons trouvé, souhaitons que nous le conservions. Nos efforts un peu désordonnés, le soutien de nos lecteurs et la confiance que nous font nos auteurs sont autant de raisons d’espérer.../...

 

.

Philippe Dumont

 

Carnets du Viêt nam n°25

Sommaire

p 4 Actualité
           
Une voix s’est tue le poète Nguyên Huu Loan est mort
Un nu mal vu
Le travail des enfants
Objectif 6,5 % de croissance
Été caniculaire en vue
à nouveau des grèves.
Agent orange à Cannes
Journée interculturelle sur le Viêt Nam
Café amer

 

lissandre
p 6
    Face aux assauts des eaux
           
par Hervé Lisandre
Menace sur le delta du Mékong. La montée du niveau de la mer, conséquence du réchauffement climatique, grignote les provinces du Sud du Viêt Nam.
Reportage à Cà Mau.


p 9 
     La place actuelle du Viêt Nam
             dans l’aire pacifique
          
  par Patrice Cosaert
Situé en Asie orientale et plus précisément en Asie du Sud-Est, le Viêt Nam appartient à l’aire pacifique, c’est-à-dire à ce très vaste ensemble économique regroupant les deux rives du Pacifique et l’immensité de l’océan lui-même qui émerge dans le cadre général de la mondialisation

trotskyste vietnamien 
p 14   Groupe trotskyste vietnamien 4e partie :
            Rapatriement ou déportation ?
  
par Dominique Foulon

Les événements de Mazargues avaient considérablement troublé l’ensemble des ONS et le Groupe Trotskyste lui-même. Ces événements allaient se précipiter et modifier profondément la présence des Indochinois en France. En effet, quelques semaines plus tard les autorités de la IVe République organisaient le rapatriement expéditif de plusieurs centaines d’ONS. Le comité de défense des travailleurs vietnamiens dénonçait ainsi ce qu’il faut bien appeler des rafles, organisées le 14 juillet jour de la fête nationale : tout un symbole.

p 18            Nouvelle-Calédonie - Nouvelles-Hébrides
            Souvenirs et fierté des Chân dang
            2e partie: Le retour au pays
          
  Lê Thi Xuyên
De 1960 à 1964, l’Eastern Queen a transporté les 6.000 Vietnamiens de la Nouvelle-Calédonie et des Nouvelles-Hébrides au Viêt Nam. Le départ se faisait du port de Nouméa et/ou de Port-Vila et l’arrivée au quai Sáu Kho de Haiphong. Le voyage durait 12 jours. Avec 551 passagers à bord, le premier convoi maritime (1) quitta Nouméa le 30 décembre 1960, le deuxième avec 550 passagers le 29 janvier 1961, le troisième avec 550 passagers en février 1961.

gorridge
p 24   Le coin du Fantôme : Ramdam à Da Hoi
par Gérald Gorridge

tran trong vu
p 26     Des images et des mots
           
par Nora A. Taylor
Né en 1963 à Hanoi, Tran Trong Vu est un artiste plasticien qui vit et travaille aujourd’hui en France. Historienne d’art américaine, Nora Taylor enseigne à l’Art Institut of Chicago et est l’auteur de Peintres de Hanoi, ethnographie de l’art vietnamien (1). Extraits d’une conversation  à Hanoi en 2007.

bobillot
p 28   La fabrique des héros :
      le cas du sergent Bobillot
           
par Alain Ruscio
Le piéton de Paris, pour reprendre la belle expression de Léon-Paul Fargues (1), mais aussi le piéton de nombreuses villes de France (Grenoble, Nancy, Béziers, Cannes, Montreuil-sous-Bois, Drancy, Courbevoie [2]…), peut arpenter une rue du Sergent Bobillot (sur la plaque parisienne est inscrite la formule : « Sergent du Génie, mort au Tonkin ».

dong ho
p 30   Les estampes populaires de Dông Hô
            2e partie
           
par Jean-Pierre Pascal
La représentation des souhaits dans l’imagerie populaire du Viêt Nam reprend le symbolisme traditionnel de la Chine. Il ne semble pas y avoir de symboles de souhaits propres à la culture vietnamienne. En revanche, de nombreux symboles chinois ne sont pas repris (enfant sur la licorne qilin ou avec un lion, abeilles...).

Mouniama
p 35
   Sur la route... Regards croisés
            par Tranh Thi Chanh Mouniama

Nam Son
p 38     De l’école des Beaux-Arts de l’Indochine
à l’école des Beaux-Arts de Hanoi : Nam Son
         
   par Janine Gillon

C’était un artiste de grand talent. Il s’est éteint doucement chez lui à Hanoi en 1973,  alors que son pays en guerre, n’avait pas la sérénité suffisante pour honorer sa mémoire comme il l’aurait mérité. Il s’appelait Nam Son. C’était du moins son nom d’artiste, Nguy?n Nam S?n. Aujourd’hui encore, subsiste autour de ce nom une polémique : alors que, dans tous les textes français sur l’art vietnamien (1), Nam Son est présenté comme le co-fondateur (avec le Français Victor Tardieu) de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Hanoi, il semble que ce « titre » lui soit contesté dans son pays

p 41            Autour de Hanoi, la cité millénaire
          
  par Janine Gillon
Un livre superbe, mais comment le qualifier sans en réduire l’intérêt ? Le sous-titre, Dix  itinéraires autour de Hanoi, évoque un guide de voyage. Certes, ce fut sans doute l’intention des auteurs, qui nous donnent pour chacun de ces itinéraires, avec cartes détaillées à l’appui, des indications précises, sur comment y aller, ce qu’il y a à voir, les festivités, le site, le contexte, etc… Mais alors, quel guide !  Simples touristes, s’abstenir !

p 42            Livres
            par Philippe Dumont

Le Viet Nam,
Des blessures de l’Histoire à l’Asie du XXIe siècle

essai de Bénédicte Chéron
Tempora / Éd. du Jubilé (Perpignan / Paris), 2009,

À la découverte des villages de métier au Vietnam,
Dix itinéraires autour de Hà Nôi

Guide/essai deSylvie Fanchette et Nicholas Stedman
Marseille, IRD Éditions /
 Hanoi, éd. Thê Gi?i, 2009, 322 pages

Le Prince Dragon
contes et récits du Viêt Nam

par Thich Nhat Hanh
traduction de l’anglais par Marie-Noëlle Antolin
Le Courrier du Livre, 2009,
294 pages

La double vie d’Anna Song
roman de Minh Tran Huy
Actes Sud, 2009, 192 pages,

Le Cygne de Saigon
roman de Remi Huppert
L’Harmattan, 2009
196 pages,

Yêu Yêu Saigon
récit écrit et dessiné par Eco
Les Enfants rouges (Vallauris), 2009
112 pages

Contes et mythes du Vietnam
par Baptiste Condominas,
illustré par Edwige de Lassus
Actes Sud/Junior, 2010
 72 pages, ê

Monts et merveilles au pays du Bois d’aigle,
Cultures migratoires de la
province vietnamienne de Khánh Hòa

par ?ông Phong
                                    Nguyên Tân Hung

Publibook, 2009, 288 pages

Refrains pour Piano,
poèmes de Tué Sy

Nh?ng ?i?p khúc cho d??ng c?m,
th? Tu? S?,
texte français et expressions graphiques
Dominique de Miscault

Nxb Phuong Ðông (HCM-Ville), 2009,  50 pages,

Voyage à travers le Vietnam socialiste mondialisé
par Nhung Agustoni-Phan
Édilivre (Saint-Denis), 2009
310 pages,

Agent Orange - Apocalypse Viêt Nam,
par André Bouny, préface d’Howard Zinn, avant-propos de William Bourdon
Éd. Demi-Lune, 2010
416 pages (en librairie le 5 juin)

Guerre d’Algérie, guerre d’Indochine magazine
(mars/avr/mai 2010

 

I page précedente I