Editorial:

Chinoise verte



Je ne sais plus si, petite, Janine s'est jamais fait traiter de « Chinoise verte ». Cette insulte, fréquente autrefois dans les cours de récréation, se voulait méchante à l'encontre des enfants d'origine vietnamienne. Mais la bizarrerie de l'expression, son côté énigmatique et poétique m'ont toujours paru répondre à sa personnalité : irréductible attachement au Viêt Nam, profond goût des mots, enthousiasme juvénile. Tes qualités nous manqueront, Chinoise verte.

Philippe Dumont

Carnets du Viêt nam n°35

novembre 2012

Sommaire

Janine Gillon

p 2

Hommage
           
Janine ne vient pas cet hiver

par Alain Ruscio et Huu Ngoc

p 2
Editorial

p 4

crise economque au Vietnam
De la crise financière à une crise politique ?
Les 2 et 3 juillet dernier, le gouvernement a analysé la situation économique du pays au 1er semestre 2012. Le taux de croissance du PIB pourrait approcher en 2012 celui de 2011, 5,8 %. L'inflation de 14 % en 2011 diminuera de moitié cette année. Le déficit commercial sur le 1er semestre ne représente que 1,3 % des recettes d'exportation alors qu'il était hors de contrôle début 2011 entraînant un déficit de la balance des paiements égale à 6,9 % du PIB.
par Philippe Delalande

p 5


Actualité
Des stars à l'éclat terni

Si ces dernières années les stars vietnamiennes étaient chantées et idéalisées par la presse sur le modèle des stars d'Hollywood, elles sont cette année gravement dévalorisées aux yeux du public à cause d'une série de scandales liés à la prostitution.
par Nguyên Giang Huong

p 6
Le mariage gay bientôt légalisé ?

Comme nous l'avions annoncé dans le précédent numéro des Carnets, une discussion sur l'éventualité d'une légalisation des mariages entre personnes du même sexe sera examinée l'an prochain à l'assemblée nationale.

Gay Pride à Hanoi
Le 5 août une première Gay Pride a eu lieu Hanoi.

Blogueurs, chanteurs…
Fin septembre trois blogueurs ont été condamnés à plusieurs années de prison ferme. Nguyễn Văn Hải alias Điếu Cày : 12 années d'emprisonnement. 

Il y a quarante ans
Le mercredi 11 octobre 1972, à 11 h 30, une bombe américaine rasait pratiquement le bâtiment de la Délégation Générale de France à Hanoi. Des décombres les sauveteurs retiraient cinq morts
Par Dominique Foulon

p 8


Le gouvernement Trân Trong Kim - 2de partie

C'est pour éviter que, dans les derniers mois de la guerre, l'administration française d'Indochine ne bascule aux côtés des forces alliées que les Japonais, le 9 mars 1945, s'emparaient par surprise de tout le pays. En une nuit, la présence française fut effacée. Tokyo offrait à l'empereur Bảo Đại une indépendance désormais possible. « C'est le rôle du Japon de parrainer l'édification d'une nation indépendante » déclarait radio Tokyo. Obtenir l'indépendance, même sous la protection japonaise était une chose. Mettre en place une autorité qui fut capable de gouverner dans une situation aussi exceptionnelle que celle de ce début de 1945, ce n'était pas des plus aisé.
par Dominique Foulon

p 14


L'interminable odyssée
d'un contingent de rapatriés indochinois (1941-1946)

Le 27 avril 1941, le cargo mixte Lieutenant Saint-Loubert-Bié quitte Marseille à destination de Saigon.
Étant donné l'impossibilité d'emprunter le canal de Suez, le navire se propose de contourner l'Afrique en faisant escale à Casablanca, Dakar et Diego-Suarez. À son bord, 4.339 passagers ont embarqué dont 530 O.N.S. et 1.149 tirailleurs indochinois.
par Maurice Rives

p 18


Naître au Viêt Nam (2e partie)
La Santé publique en 2012 : un enjeu national, mais …

Dans le précédent numéro des Carnets (n° 34), un bref panorama de l'histoire de la naissance au Viêt Nam avait introduit cette série sur la médecine périnatale dans ce pays. Qu'en est-il en 2012 ? En nous appuyant sur notre expérience de professionnels animant des programmes dédiés à la santé de l'enfant avec L'APPEL, ONG présente au Viêt Nam depuis 1968, et l'hôpital de Lorient (Morbihan, partenariat avec l'hôpital Từ Dũ à Hô Chi Minh-Ville) depuis 1992, ce texte propose une description du système de santé, avant d'exposer (prochain numéro) une actualité des pratiques périnatales au Viêt Nam, pays confronté d'une part aux bienfaits de la modernisation, d'autre part aux contraintes imposées par de rapides mutations.
Par Gildas Le Borgne et Gildas Tréguier

p 21


La mangrove de Can Gio
La mangrove est un espace naturel unique que l'on peut rejoindre facilement à partir d'Hô Chi Minh-Ville puisqu'il n'est qu'à une quarantaine de kilomètres au sud-est de la ville. Avec une faune et une flore étonnantes, il y a là de quoi s'offrir un dépaysement total à proximité de la civilisation urbaine. Vince et Silvain, jeunes volontaires internationaux, vous invitent à partager ce qu'ils ont découvert sur place.
par Silvain Aumon et Vince Cheug

p 24


Le coin du Fantôme :
Ông Lôlô et Madame Binh
par Gérald Gorridge


p 26

Les images-caractères han-viêt au quotidien
S'il en était besoin, les lecteurs des Carnets du Viêt Nam ayant lu la belle série d'articles de Jean-Pierre Pascal consacrée aux estampes populaires de Đông Hồ, auront pu apprécier l'importance des images dans la vie des Vietnamiens. Ces images supportent des sentences, des proverbes, des idéogrammes, des devises diffusant des conseils, des souhaits et des vœux. Certaines attirent le bonheur, la santé, la prospérité, l'harmonie, d'autres écartent les malheurs,
par Patrick Fermi

 

p 29 

  
Le centenaire de Hàn Mac Tu  
Au Viêt Nam, la commémoration des auteurs ou événements littéraires se fait plus discrètement qu'en France. Rares furent les manifestations ostentatoires célébrant des grands auteurs classiques comme Nguyễn Trãi ou Nguyễn Du, qui d'ailleurs, n'étaient pas dépourvues d'arrière-pensées politiques.

par Dang Tiên

 

p 32  


Le "cinouille" des années 1990
L e 17e festival du cinéma qui eut lieu le 15 décembre 2011 à Tuy Hòa (Phú Yên) s'est ouvert par l'exposition d'une série d'affiches des films représentatifs de l'histoire du cinéma vietnamien. Après ceux des films « classiques » traitant des guerres et de la Révolution, les posters des films des années 1990 apparurent comme la commémoration d'une période charnière. Malgré son appellation de « films nouilles », ce courant cinématographique occupe en effet une place importante dans le développement de notre cinéma, correspondant à la naissance de la production cinématographique dans le secteur privé.

par Nguyên Giang Huong

p 34  


Nouvelle inédite en français : "La pergola de courges"
Née en 1976, auteure de nouvelles, Nguyễn Ngọc Tư travaille actuellement au journal Sài Gòn tiếp thị (Saigon Marketing). Son premier roman, Sông (Le Fleuve), a été publié cette année par les éditions Trẻ. On se souvient que la parution en 2005 de Cánh đồng bất tận (Des champs à l'infini) fit grand bruit (*)
. Depuis, Nguyễn Ngọc Tư a su se faire reconnaître comme une des grandes voix du Sud et Cánh đồng bất tận a été porté à l'écran dans une mise en scène somptueuse de Nguyễn Phan Quang Bình, un peu trop belle (on a parlé de « phim Photoshop ») pour l'âpreté du sujet, et avec des comédiens aussi célèbres que Đỗ Hải Yến et Dustin Nguyễn pour incarner des êtres battus par la vie, à la dérive (la sortie « internationale » à Pusan s'est faite sous le titre Floating Lives en octobre 2010). Pour en revenir à l'écriture, cette nouvelle, « La pergola de courge » (Giàn bầu trước ngõ), a été d'abord publiée dans Tạp chí Văn nghệ Cà Mau (Revue de la littérature et des arts de Cà Mau). Elle a été reprise dans un recueil intitulé Ông ngoại (Mon grand-père maternel) édité en 2001 aux éditions de la Jeunesse (nhà xuất bản Trẻ).
(*) Voir les Carnets du Viêt Nam n° 12, septembre 2006, Trần Thị Hảo, « Nguyễn Ngọc Tư et sa nouvelle "Des champs à l'infini" », p. 33 à 35.
par Nguyên Ngoc Tu

p 36

Page oubliée : Immigrés de force
Jean-Pierre Chabrol (1925-2001) construisit l'essentiel de son œuvre en se faisant le conteur des Cévennes. Quand il écrit La Dernière Cartouche en 1953, Chabrol est encore journaliste à L'Humanité. Ce premier roman a un certain retentissement parce qu'il montre en temps réel la situation en porte-à-faux d'un jeune lieutenant se retrouvant en Indochine tout juste après son engagement dans la Résistance.
par Jean-Pierre Chabrol

p 37

Après Arles et Saint-Chamas : Sorgues
Le rire de nos enfants sera notre revanche

L
a longue marche vers la reconnaissance de l'histoire des ONS a connu un nouveau palier le 6 septembre à Sorgues dans le Vaucluse (1). Ce jour-là une nouvelle cérémonie a eu lieu : le maire de Sorgues, Thierry Lagneau a remis la médaille de sa ville à deux anciens ONS Nguyễn Văn Thành et Thiếu Văn Mữu. Une plaque a été dévoilée à l'entrée de ce qui était jadis le camp de la Bécassières et qui est devenue la cité Bécassières.
par Dominique Foulon

p 39

Lecture :
Les travailleurs indochinois requis 1939-2006
de
Liêm Khé Luguern  
par Janine Gillon

p 41
Livres

par Patrick Fermi et Philippe Dumont

  • La Sagesse bouddhiste aux débuts du Viêt Nam
    étude de Philippe Langlet
    Les Indes savantes, 2012 428 pages, 33 €
  • La Franc-maçonnerie mère du colonialisme,
    Le cas du Vietnam par Claude Gendre, préface d'Alain Ruscio
    L'Harmattan, 2011 160 pages, 17 €.
  • Une si jolie petite guerre,
    Saigon 1961-63
    roman graphique de Marcelino Truong
    Denoël Graphic, 2012 272 pages, 24,90 €
  • Mai, l'enfant hmong
    album de Marie-Hélène Loubatié dessins d'Andrée Terlizzi
    Éd.Grandir(Nîmes), 2012, 36 pages,
    15 €
  • La Concubine rouge
    BD de Clément Baloup (scénario) et Mathieu Jiro(dessin)
    Gallimard, "Bayou", 2012 105 pages, 16,50 €
  • Indochine de Provence Le silence de la rizière
    par Ève Duperray (dir.)
    Actes Sud / Département de Vaucluse, 2012 96 pages, 22 €
  • Musée Cernuschi :
    Du fleuve Rouge au Mékong, Visions du Viêt Nam
    catalogue par Christine Shimizu (dir.)
    Éditions Findakly/ Paris musées, 2012 120 pages, 19 €
  • Lame de fond
    roman de Linda Lê
    Christian Bourgois, 2012, 277 pages, 17 €
  • Peste & Choléra
    roman de Patrick Deville
    Le Seuil, 2012 224 pages, 18 €
  • Guerres & Histoire numéro 8,
    août 2012 116 pages, 5,95 €


 
















 

 
I page précedente I