vietnam

Editorial:

Ce numéro hors-série a sa raison d’être, celle de rendre un juste hommage à Jean Bouchaud.

Élu à l’Institut comme membre de la section de peinture de l’Académie des Beaux-Arts en remplacement de Jean Bouchaud, le peintre Jean Carzou rendait hommage à son prédécesseur en s’étonnant : « Je veux insister sur cette absence totale d’ouvrages ou d’articles consacrés à l’artiste, sur cette étrange difficulté à voir ses œuvres […] Quel contraste si l’on songe à cette carrière glorieuse (1). »

Peut-être conviendrait-il d’être moins affirmatif aujourd’hui ; néanmoins il est vrai que Jean Bouchaud reste un peintre trop méconnu. Les Carnets du Viêt Nam espèrent donner aux amateurs l’occasion de redécouvrir ou de découvrir l’œuvre d’un peintre et surtout – c’est toujours Carzou qui parle – « ces dessins, ces esquisses, ces aquarelles qui sont le signe infaillible de la vocation et du métier chez tout peintre digne de ce nom. »

La vocation de notre revue nous conduit à ne prendre en compte que ce que nous appellerons la part « indochinoise » de l’œuvre de Jean Bouchaud, part qui naît du voyage qu’il effectua dans les années 1924 et 1925 mais dont les thèmes furent encore travaillés par le peintre dans ses activités postérieures de fresquiste-décorateur ou d’illustrateur.

Un tel numéro est à partager avec les enfants du peintre, ses filles et ses fils, soucieux de faire connaître le talent de leur père et dont l’accueil et les soins attentifs ont permis la reproduction de diverses œuvres représentatives de ce séjour en Indochine et la publication de certains écrits du jeune artiste boursier du gouvernement général.

Que Jean Bouchaud vous soit un guide précieux pour cette promenade dans le temps !

Philippe Dumont

 

Carnets du Viêt nam hors-série

Jean Bouchaud

60 pages

Sommaire

p 3            Connaît-on Jean Bouchaud ?
            par Philippe Dumont

p 5            Favet Neptunus eunti
            ou Heureux qui comme Ulysse…

            par Philippe Dumont

p 11            L’Indochine au milieu des années vingt,
            Quelques repères

            par Philippe Dumont

p 19            Voyager en Indochine
            pendant les années vingt

            par Henri Copin

p 26            L’Itinéraire du peintre

ÉCRITS DU PEINTRE

p 31            Trois saisons en Indochine
            par Jean Bouchaud

p 39            Conseils au boursier de la Sté coloniale
            par Jean Bouchaud

p 45            Au fil de la plume
            par Jean Bouchaud

p 55            Laos : “boun” et cour d’amour
            par Jean Bouchaud

I page précedente I